Cinq-Deux-Huit-Quatre-Trois

Jamais donc tu ne te reposeras..

C’est un ange, j’en ai la preuve.

Une pluie d’étoiles filante s’est abattue,

Dans le ciel noir de l’inconnu.

Trop de larmes n’ont pas coulé,

Mais tous les deux nous avons pleuré.

Une réalité j’en suis certain

Sur ce fil l’abondance pousse,

Choisir le positif par dessus les émotions.

Jamais je n’aurai pensé à ça et toi non plus.

Les oiseaux chantaient et tout était magique.

L comme La vie

N’y aura-t-il jamais de fin, à cette boucle.. sans fin..

Tu mérites d’être en vie,

Tu mérites d’être heureux.

S’il s’agissait d’un rêve nous le saurions maintenant,

Bien qu’elle ait eu du mal à s’arrêter…

Je ne me lasserai jamais de toi

Je serai toujours là

Tu es mon étoile filante,

Comme un renard tu t’es laissé apprivoisé,

Par un petit prince venu d’ailleurs

Des sentiers j’en ai parcouru,

Jusqu’à me perdre et à en croire,

Que tout était perdu.

Une quête qui un jour s’arrêtera

quand mon cœur ne battra

Tu m’as laissé écrire jusque là,

maintenant je te laisse te reposer.

070

garçon interstellaire

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s